Le REMA promeut un large éventail d’actions en faveur de la
musique ancienne, tant au niveau national qu’international.
Actualités, Evènements, Rencontres.. Tout ce que vous devez
savoir sur les activités du REMA et de ses membres.

Mar 09, 2020

SOIRÉES MUSICALES AU PALACE DE PENA

mars 2020 
Nous pouvons nous demander quel est le but de l'art dans la société contemporaine, celui qui sert à étendre et prolonger notre contemplation de la beauté dans un monde qui oeuvre de plus en plus pour l'utile. La réponse vient de l'homme. Ce qui nous amène à l'histoire de la créativité musicale qui est le résultat grandiose de la pensée humaine.

Tournée simultanément vers nos racines, le passé et sur la réalité contemporaine, la saison musicale 2020, qui se déroule de mars à novembre, composée de productions et d'invités nationaux et internationaux, proposant des œuvres des répertoires sacré et profane, de de la Renaissance au début du XXe siècle. Toujours dans le but de mettre en dialogue les espaces et les mémoires historiques des palais de Sintra avec la culture musicale, les grands compositeurs de musique d'Europe occidentale et méditerranéenne ainsi qu'avec certains « détours »dans des mondes plus éloignés qui peuvent être géographiquement ou modestement éloignés de nous-mêmes et de nos connaissances.
Pièces de Schumann, Reinecke, Rey Colaço, Dvorak, Vianna da Motta, Liszt, Mendelssohn, Debussy, Tchaikovsky, Brahms, Rachmaninov, Ortiz, Arauxo, Saint-Colombe, Marais, Matteo da Perugia, Gabrieli, Schütz, Grandi, Stradella , Bach, Beethoven, Haydn, Clementi et Bomtempo ne représentent que quelques-unes des pièces de ce kaléidoscope qui retrace les cinq siècles intégrés à cette saison musicale.

Tel le Mont Olympe, les interprètes invités apparaissent à nouveau sous nos yeux et encore plus à nos oreilles: Jordi Savall, Pino de Vittorio, La Fonte Musica, Concerto Scirocco, Sara Mingardo, Vasco Dantas, Nuno de Sousa, Quarteto de Matosinhos, João Paulo Santos, Andreas Staier, Núria Rial, Andrea de Carlo, Ensemble Mare Nostrum, Concerto Campestre, Divino Sospiro, Roberta Mameli, Gulbenkian Choir, Michel Corboz, Rinaldo Alessandrini, Laura Pontecorvo, João Reis, Juan Sancho, José Maria lo Monaco, Le Concert de l'Hostel Dieu, Stefania Neonato sont une armée de lumières, formée d'artistes d'excellence absolue, dont beaucoup ont, au cours des dernières décennies, établi une place inaliénable dans le cœur et la vie de nombreux mélomanes du monde entier.

Parallèlement, nos travaux d'étude et de recherche se sont poursuivis sans interruption dans le cadre de la restauration de notre patrimoine et de son identification historique et culturelle.

 

La sérénade «La constesa delle stagioni», le seul exemple survivant des 15 sérénades écrites par le grand compositeur Domenico Scarlatti, remonte exactement à 300 ans à l'occasion de l'anniversaire de Maria Ana d'Autriche, reine du Portugal, faisant sa première à Lisbonne, le 7 septembre 1720. Cette œuvre fournit l'un des architypes d'un genre, la sérénade qui, au Portugal, a connu un niveau de développement pratiquement incomparable dans d'autres pays européens et qui trouve un lieu idéal d'une valeur inestimable au Palais national de Queluz.

This edition of the Music Season also results from meaningful and constant debate, deploying intelligence and interdisciplinary knowledge while concentrating on the purpose that combines, I hope successfully, a conjugation of design, creativity and innovation with devotion to the tradition of physical places and intellectual trends and to history through the rediscovery and perfection of the performers within the contemporary music context and in constant service and respect for this supreme art that has been handed down from our past. 

Cette édition résulte également d'un débat significatif et constant, déployant l'intelligence et des connaissances interdisciplinaires tout en se concentrant sur l'objectif qui combine, j'espère avec succès, la créativité et l'innovation avec une dévotion à la tradition des lieux et des tendances, et à l'histoire à travers la redécouverte et la perfection des interprètes dans le contexte de la musique contemporaine et dans le respect de cet art suprême qui s'est transmis de notre passé.

La vérité est que nous nous trouvons dans une recherche constante et sans fin, n'atteignant jamais réellement notre objectif. Le baiser de la muse est le seul objectif car l'Art n'est pas un joli accessoire mais plutôt le cordon ombilical qui nous maintient connectés au divin et calme notre humanité. L'art nous guide et nous stimule pour atteindre une certaine réalisation intime de soi. C'est le miroir à travers lequel nous devons nous voir.

La tentation d'éviter cette confrontation nous oblige parfois à aborder l'art comme quelque chose de purement esthétique ou populaire et, très fréquemment, ceux qui ne voient la musique que d'une manière superficielle et aliénée n'ont aucune perception de ce que signifie d'interpreter un opéra plutôt qu'une symphonie. Je souhaite que le public grandisse heureux avec la musique.


La musique est fondamentale pour tout être humain: comme l'écrivait le philosophe allemand Friedrich Nietzsche, toute existence privée de musique serait une erreur.

La musique est le langage même de l'âme qui arrive directement dans le cœur de chaque personne et qui nous entoure en tout lieu et à chaque instant. Dans le monde musical de demain, il y aura une foule de mélomanes qui écouteront avec un esprit ouvert et sans aucune limitation.

On dit souvent que l'art atteint tout le monde mais ce n'est pas pour tout le monde. Je ne suis pas d'accord et je pense qu'il est plus juste de dire que l'art, en particulier la musique, reste à la portée de tous ceux qui cherchent à se mettre au défi par de tels moyens.